Lexique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 13
FaibleMeilleur 
AAC-3Pour Audio Coding N°3. Nom du système de compression audio numérique développé par les laboratoires Dolby et utilisé pour le format Dolby Digital.
 
 ArtefactsDéfauts de compression vidéo se matérialisant à l'image sous la forme d'un pavé de pixels anarchiques.
 
BBalayage progressifÉgalement appelé 'Progressive Scan', il affiche à l'écran une image pleine et entière composée des trames paire et impaire du signal vidéo préalablement reconstitué dans une mémoire. Il s'oppose au balayage de type 'entrelacé'.
 
 BiosSystème d'exploitation primaire gérant l'ensemble des fonctionnalités d'un lecteur DVD.
 
 BitsImpulsions représentant les informations 0 et 1 en langage numérique binaire.
 
 BoomerHaut-parleur, généralement de grand diamètre, spécialisé dans la restitution des fréquences graves.
 
CCaisson de basses ou de gravesVoir Subwoofer.
 
 ChrominanceMasque chromatique apposé à la luminance (le noir et blanc) pour la restitution des couleurs.
 
 CINCHOu RCA. Prise standard qui, selon son code couleur, permet le passage de la vidéo composite (jaune) ou YUV, de même que des signaux audio analogiques (rouge et blanc) et numérique (orange).
 
 CoaxialeConnexion numérique qui permet la récupération des flux PCM stéréo et des signaux multicanaux tels le Dolby Digital et le DTS.
 
 Coherent AcousticNom donné par DTS à son algorithme de compression audio numérique.
 
 ComposanteNom collectif (on dit aussi YUV) des trois signaux formant l'image vidéo sur le support DVD.
 
 CompositeConnexion vidéo de basse qualité, car elle mélange dans un seul et même flux l'intégralité des éléments constituant le signal (luminance, chrominance, etc.). À proscrire dans le cas d'une connexion DVD.
 
 CompressionAlgorithme permettant la diminution de l'espace nécessaire au stockage des données, et par conséquent au débit utile à leur transport. Revers de la médaille, c'est un procédé souvent destructeur qui n'hésite pas à supprimer des informations jugées 'facultatives' pour arriver à ses fins.
 
 CoucheChaque face d'un DVD est en mesure de contenir 2 couches d'informations qui peuvent être lues consécutivement, sans interruption ou presque (de l'ordre de la seconde).
DVD-5 : Disque simple couche / simple face
DVD-9 : Disque double couche / simple face
DVD-10 : Disque simple couche / double face
DVD-18 : Disque double couche / double face
 
DDataSe dit d'un diffuseur vidéo acceptant la restitution de signaux informatiques.
 
 Décibel (dB)Unité de mesure définissant un niveau sonore ou l'intensité d'un bruit. Distorsion : Déformation et dégradation du signal original par ajout d'harmoniques ou d'intermodulation entre les fréquences.
 
 DézonageOpération visant à rendre un lecteur DVD compatible avec tous les DVD, quelle qu'en soit la zone d'exploitation commerciale. Les lecteurs ayant subi une modification physique lors de leur dézonage perdent irrémédiablement leur garantie constructeur.
 
 DLPPour Digital Light Processing. Système de vidéoprojection inventé par Texas Instrument basé autour d'une matrice composée de micro-miroirs sur lesquels vient se refléter la lumière délivrée par la lampe.
 
 DMdPour Digital Micro Devices. Nom donné à la matrice micro-miroirs utilisée dans la technologie DLP.
 
 Dolby DigitalFormat sonore officiel du DVD utilisant le système de compression Dolby AC-3 pour le stockage de 1 à 5+1 flux sonores numériques. Par rapport au stéréo Dolby surround, le gain qualitatif est le suivant : les voies arrière sont désormais stéréophoniques, le canal de grave est discret (c'est-à-dire qu'il possède un flux propre à son alimentation - c'est le .1), la dynamique peut être contrôlée dans le cas d'une écoute nocturne, et la fonction 'Bass Management' permet une redistribution efficace des basses fréquences de l'ensemble des enceintes vers le subwoofer. Enfin, un signal Dolby Digital s'avère compatible avec la totalité des équipements audio du marché, ceci grâce à l'option 'Downmix' qui le convertit en signal stéréo Dolby surround.
 
 DownmixRemixage d'un signal Dolby Digital 5.1 en un signal Dolby surround compréhensible par l'intégralité des équipements audio. Ce travail est effectué par le lecteur DVD qui, selon les modèles, peut également l'appliquer sur le format DTS.
 
 DSPLe Digital Signal Processing regroupe toute méthode de traitement numérique de signal, qu'il soit audio, vidéo, etc. Par déformation, le terme DSP désigne également en Home Cinéma l'ensemble des champs sonores additionnels qu'il est possible d'appliquer sur les signaux audio stéréo ou multicanaux.
 
 DTSPour Digital Theater Systems. Identique dans le principe au Dolby Digital, le DTS utilise pour sa part l'algorithme de compression Coherent Acoustic qui applique un taux de compression moindre. De plus, le format DTS a la particularité d'être codé sous 20 bits de résolution et à une fréquence d'échantillonnage de 48 kHz, ce qui lui vaut un statut de format de très haute qualité.
 
 DTS ES Discrete 6.1Évolution en 6.1 canaux réels et discrets du format DTS. N'existe actuellement que dans le cadre d'une configuration domestique, et non en tant que mixage d'origine pour les salles de cinéma.
 
 DTS ES Matrix 6.1Évolution du format DTS sur lequel ont été ajoutées 1 ou 2 voies centrales arrière monophoniques dont le message a été préalablement reconstitué à partir d'informations contenues dans les canaux surround conventionnels. Le DTS ES Matrix 6.1 n'est donc pas un vrai format 6.1, puisque le sixième canal ne possède pas de flux propre à son alimentation.
 
 DVD-AudioSupport DVD dédié à la restitution de programmes audio de très haute qualité. Le DVD-Audio utilise le codage dit LPCM (peu ou prou similaire à celui utilisé pour les CD audio) pour le stockage des données, et possède l'énorme avantage qualitatif de N'employer aucune compression destructrice.
 
 DVD-ROMl'équivalent du CD-ROM, mais avec une capacité de stockage très nettement supérieure. Les DVD-Vidéo sont parfois pourvus de suppléments DVD-ROM, lisibles uniquement avec une configuration informatique et non sur un lecteur de salon.
 
 DynamiqueÉcart exprimé en décibels entre les sons les plus forts et les sons les plus faibles d'un programme audio.
 
EÉchantillonnagePrélèvement d'échantillons à intervalles réguliers sur une courbe de tension électrique analogique pour en obtenir une image plus ou moins fidèle en langage numérique. Ex : 44,1 kHz de fréquence d'échantillonnage signifie qu'il a été effectué 44100 relevés par seconde sur le signal analogique pour le convertir en numérique.
 
 EncodageProcédure de numérisation des différents signaux audio et vidéo via une station informatique en vue de la réalisation de DVD.
 
 EpoxyMatière utilisée dans la construction de circuits imprimés.
 
GGraiNLa granulation se manifeste à l'image par un fourmillement parasite particulièrement visible sur les surfaces de couleurs uniformes. Elle peut avoir plusieurs origines : volonté du réalisateur, qualité de la pellicule utilisée lors du tournage, mauvais transfert télécinéma ou encore piètre qualité des circuits vidéo du lecteur de DVD.
 
HHaute définition (HD)Se dit d'un signal dont la définition native est doublée par rapport à la norme en vigueur, en général.
 
 Hertz (Hz)Les hertz, dans le cas d'un diffuseur vidéo, désignent la fréquence avec laquelle les trames composant l'image sont affichées à l'écran. Ainsi, un téléviseur 50 Hz rafraîchit son image 50 fois par seconde, tandis qu'un 100 Hz pousse les performances à 100 trames vidéo par seconde. Il en résulte une meilleure stabilité de l'image et une très nette diminution des scintillements.
 
IInteractivitéEnsemble des programmes qu'il est possible de trouver sur un disque DVD en complément du film.
 
 InterfaceMenu de dialogue entre un lecteur DVD et son utilisateur.
 
JJitterDésigne une variation temporelle entre les horloges de différents appareils connectés entre eux en numérique.
 
LLCdPour Liquid Crystal Display. Affichage à cristaux liquides.
 
 Lecteur de DVD portableLecteur DVD de petite taille avec écran intégré pouvant être aisément transporté
 
 Lecteur de DVD transportableLecteur DVD de petite taille sans écran intégré pouvant être facilement transporté.
 
 LFEPour Low Frequency Effect. Signal audio additionnel chargé en basses fréquences à destination du subwoofer.
 
 LuminanceIl s'agit de la trame noir et blanc de l'image vidéo.
 
MMasterBande vidéo et/ou son contenant les différents éléments nécessaires à l'encodage et à la fabrication en série de supports domestiques (CD, DVD, LD, etc.).
 
 MenuInterface graphique permettant une navigation aisée entre les différents programmes stockés sur un disque DVD (film, suppléments, choix des langues, sous-titres, etc.).
 
 MPEG-1Pour Motion Picture Experts Group. Système de compression vidéo numérique initialement utilisé sur les supports Vidéo-CD et CDI. Qualité de restitution plus que moyenne, mais gain de place considérable.
 
 MPEG-2Système de compression vidéo numérique de qualité Broadcast, soit une résolution de 720 x 480 (NTSC) ou 720 x 576 (PAL). Norme officielle pour la vidéo sur le support DVD.
 
 MPEG-3Système de compression numérique majoritairement utilisé sur Internet pour la réduction des flux audio numériques stéréo.
 
 Multi-anglePermet sur certains DVD de modifier l'angle de vision d'une scène.
 
 MulticanauxDésigne l'ensemble des formats sonores contenant plus de 2 canaux stéréo (ex : Dolby Digital et DTS).
 
NNTScPour National Television System Committee. Norme vidéo adoptée par les États-Unis et le Japon dans le cadre de la télédiffusion. Fonctionne en 30 images/seconde et 525 lignes de définition.
 
 NumériqueSe dit de données exprimées en langage binaire (0 et 1).
 
OOne BoxSe dit théoriquement d'un système complet et autonome ne nécessitant pas d'ajouts périphériques pour pouvoir être mis en œuvre.
 
 OptiquePrise au format standard TosLink permettant le passage de flux audio numériques stéréo PCM ou multicanaux.
 
 OSdPour On Screen Display, littéralement 'Menu à l'écran'. Un appareil possédant un OSD affichera donc sur l'écran de votre diffuseur vidéo un menu destiné à faciliter son paramétrage et l'exploitation de ses fonctionnalités.
 
PPAlPour Phase Alternative Line. Norme vidéo adoptée par la grande majorité des pays européens dans le cadre de la télédiffusion. Fonctionne en 25 images/seconde et 625 lignes de définition.
 
 Pan & ScanManipulation contre nature de l'image cinéma 1.85 ou Cinémascope, laquelle est zoomée de manière à épouser la forme du format 4/3 classique (1.33)
 
 PCMPour Pulse Code Modulation. Système de codage audio numérique non compressé, utilisé sur les formats CD et DVD.
 
 PéritelConnecteur standard à 21 broches permettant de relier le diffuseur vidéo à des appareils vidéo et audio. La prise Péritel, abréviation de 'péritélévision', peut transporter bon nombre de signaux vidéo tels la vidéo composite, le S-Vidéo ou bien encore le RVB, de même que le son en stéréo. En France, la prise Péritel constitue une norme obligatoire sur tous les téléviseurs.
 
 PhaseDécalage temporel entre 2 signaux (ex : grave et médium).
 
 Pré-OutSorties lignes analogiques offrant la récupération du signal sonore à sa sortie du pré-ampli. Permet notamment l'utilisation d'une amplification de puissance externe.
 
 PressageOpération de duplication des supports optiques, CD ou DVD, à grande échelle. Le pressage requiert des conditions de travail rigoureuses (salles et machines exemptes de poussières, qualité des matériaux et du master utilisés, etc.).
 
QQuantificationValeur des échantillons en code binaire dans la technique numérique. Également appelée 'longueur de mots numériques'.
 
RRapport signal/bruitRecul du bruit de fond par rapport au signal original. Ce bruit de fond parasite est malheureusement inévitable puisque généré par les composants en fonctionnement.
 
 RatioDésigne le rapport largeur/hauteur vidéo utilisé lors du tournage d'un film.
 
 RendementRapport entre la puissance électrique appliquée à un haut-parleur et la puissance acoustique qui en résulte.
 
 RS-232Prise Bus universelle composée de 15 à 25 pins, pouvant être utilisée dans bien des domaines (informatique, audio, vidéo…).
 
 RVBPour Rouge/Vert/Bleu (ou RGB pour Red/Green/Blue). Signal vidéo de base à partir duquel sont dérivés tous les autres (composantes, S-Vidéo et composite). Certains lecteurs DVD disposent d'une prise Péritel délivrant un signal RVB qu'on préférera au signal S-Vidéo, ou plus encore au signal vidéo composite.
 
SSaturationAjout d'harmoniques indésirables sur le signal original. La saturation apparaît lorsqu'un appareil est poussé au-delà de ses capacités techniques.
 
 Stéréo Dolby surroundProcédé des laboratoires Dolby permettant de restituer un canal avant stéréophonique, un canal central dédié aux dialogues et un canal monophonique arrière.
 
 SubwooferEnceinte acoustique spécialisée dans la restitution des très basses fréquences. Il en existe 2 types : les subwoofers actifs, c'est-à-dire disposant de l'amplification nécessaire à leur alimentation, et les subwoofers passifs qui, eux, nécessitent l'ajout d'un amplificateur de puissance externe pour pouvoir être mis en œuvre. Les subwoofers sont également appelés caissons de basses, caissons de graves ou subs.
 
 SurroundLittéralement : 'envelopper'. Ainsi sont qualifiées les voies d'effets arrière dans les bandes-son cinéma.
 
 Surround EXÉvolution du format Dolby Digital 5.1 sur lequel ont été ajoutées 1 ou 2 voies centrales arrière monophoniques dont le message a été reconstitué à partir d'informations contenues dans les canaux surround conventionnels. Le Dolby Digital Surround EX N'est donc pas un vrai format 6.1, puisque le sixième canal ne possède pas de flux propre à son alimentation, mais un format 5.1 étendu.
 
 S-VidéoLiaison vidéo dans laquelle les signaux de luminance (lumière) et de chrominance (couleur) sont véhiculés dans 2 câbles distincts. Cette séparation optimale des composantes de l'image vidéo permet de limiter les diverses perturbations qu'elles pourraient engendrer l'une sur l'autre.
 
TTélécinémaOpération consistant à convertir la pellicule argentique d'un film en un master numérique de type D1 ou D2 dans le but d'une exploitation vidéo
 
 Test ToneGénérateur de bruit rose traditionnellement intégré aux processeurs multicanaux, et qui permet un équilibrage précis du niveau sonore de chacune des voies.
 
 THXPour Tomlinson Holman eXperience. Norme de qualité élaborée par Lucasfilm. Il peut également s'agir d'un mode de traitement audio spécifique, disponible sur les processeurs et les amplificateurs intégrés certifiés THX.
 
 THX SelectAdaptation des normes THX pour l'utilisation du matériel dans une pièce de moins de 30 m².
 
 THX Surround EXNom domestique donné au format Dolby Digital Surround EX.
 
 THX UltraÉquivalent au label THX original.
 
 TrailerLes trailers sont l'équivalent américain de nos bandes-annonces. Dans le jargon Home Cinéma, cela désigne également les petits films d'introduction en début de séance vantant les mérites de tel ou tel procédé sonore, démonstration à l'appui.
 
 TraînageProlongation parasite du son dû à un laisser aller de la partie mobile d'un haut-parleur.
 
 Tri-tubesSystème de vidéoprojection employant 3 tubes aux couleurs primaires rouge, vert, bleu (RVB) pour la reconstitution de l'imagerie vidéo.
 
 TweeterHaut parleur ayant pour charge la restitution des fréquences aiguës.
 
UUpgradingOpération de mise à jour d'un appareil par voie software ou hardware.
 
VVidéo-CD ou VCdAncêtre du DVD-Vidéo développé par Philips. Physiquement identique au support CD, ce disque de 12 cm de diamètre permet le stockage de 74 minutes de vidéo compressée à la sauce MPEG-1 accompagnée de son stéréo. Ce format est assez répandu en Asie.
 
 VidéoprojectionProjection d'une image vidéo sur un écran, façon salle de cinéma.
 
Copyright 2020 Les Années Laser : le magazine du Home cinéma, DVD et Blu-ray.