Se connecter pour vérifier ses messages privés 



FAQ

 Liste des Membres 

 Groupes d'utilisateurs 

Profil

S'enregistrer

Connexion



Salle DTS:X Pro 11.2.4 [Test JVC NZ9]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 72, 73, 74  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Années Laser Index du Forum -> Installation & Domotique des particuliers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Mar 06 Sep 2022 13:00    Sujet du message: Répondre en citant

Hier soir j'ai pu avancer sur les tests du XW5000.
Les photos illustratives ci dessous sont faites sur trépied mais avec mon modeste smartphone Xiaomi. Pas eu le courage de sortir l'APN pour faire de plus belles photos :ane:

- Sur 3m50 de base je mesure les valeurs suivantes:
Laser mini: luminosité 44Nits (13Ftl) / résiduel 0.007Nits / contraste natif 6385:1
Laser 50: luminosité 55Nits (16Ftl) / résiduel 0.008Nits / contraste natif 6679:1
Laser 75: luminosité 60Nits (17.6Ftl) / résiduel 0.009Nits / contraste natif 6762:1
Laser 100: luminosité 65Nits (18.9Ftl) / résiduel 0.01Nits / contraste natif 6812:1

- Le réglage du laser est donc bien différent de celui de l'Epson. Ce dernier commence plus faiblement (autour des 11-12Ftl) et va plus loin en puissance (à minima 23Ftl sur base équivalente)
- Quoi qu'il en soit une luminosité parfaitement adaptée pour sublimer les contenus SDR sur une telle base.

- Le contraste on:off monte à 8700:1 avec un résiduel de 0.007Nits avec le laser dynamique sur "limited"
- Le contraste natif devient infini avec le laser dynamique sur full (pas de résiduel sur la mire 0IRE, le laser se coupe)
- l'usage du laser dynamique fait baisser la luminosité dans les scènes sombres. C'est plus prononcé en mode Full que Limited

- Couverture de gamut REC709 très bonne mais un décalage de teinte du magenta et cyan vers le bleu.
- Couverture de gamut DCIP3 de l'ordre 90-95%

- Gamma par défaut parfaitement linéaire à 2.2. Je vais surveiller son évolution dans le temps tout comme le celle du résiduel Wink



- Niveau RVB linéaire est une légère dominante bleue (mesure effectuée sur la mémoire "Reference"). Tout comme avec l'Epson je me méfie de ma XRite pour la mesure des niveaux des primaires.



- J'ai donc fait des retouches sporadiques en validant à l’œil sur des échelles de gris aussi bien sur l'Epson que le Sony



- Je confirme que son optique n'est pas 100% uniforme. Au mieux j'arrive à avoir la mise au point niquel au centre et à droite. Ou alors à gauche et à droite. Heureusement la bague de réglage est longue tout l'inverse de l'Epson qui est ultra sensible. Ceci étant en dehors d'images avec des textes de partout (typiquement bureau windows) cela ne se remarquera pas trop.

- Je confirme que des artefacts (macroblocking, patés de pixels) apparaissent en mode fluide bas. Il suffit de repasser en mode True Cinema pour qu'ils disparaissent mais je n'aime pas la fluidité de ce mode. Exemple, début du dernier james bond quand la fille dans la voiture demande à James d’accélérer on voit la roche défiler au second plan et des artefacts apparaissent sur le contour du visage de la fille. Idem un chapitre plus loin quand James accompagne la fille à l'Aston Martin pour tenter de s'échapper, c'est un mouvement rapide et du macroblockign apparait autour de 007. Idem plus loin quand le train de la gare défile des artefact apparaissent au second plan sur le quai de la gare et à plus forte raison quand le texte du générique apparait...

- J'ai concentré mes tests dans un premier temps sur le 1080p SDR (mon usage principal). A la fois sur des films et sur des photos. La philosophie d'image du Sony diffère de celle de l'Epson. Ce dernier se veut plus analytique pour faire ressortir les micro détails avec un coté plus numérique, là où le Sony sera plus "smooth" mais malgré tout défini et lissé. Les 2 projos sont calés pour sortir une luminosité quasi équivalente vers 60Nits (75% de puissance sur le Sony et l'Epson). Le RC est utilisé sur le Sony tout comme le SuperResolution sur l'Epson.

XW5000:


LS12000:


XW5000:


LS12000:


XW5000:


LS12000:


XW5000:


LS12000:


XW5000:


LS12000:


- Les couleurs sont plus saturées sur le Sony. Le rendu est plus clair sur l'Epson.



XW5000:


LS12000:




XW5000:


LS12000:


- Ce qui me turlupine en l'état c'est la lisibilité des informations dans les scènes sombres avec le Sony. Je le trouve un poil bouché en SDR, phénomène qui s'accentue considérablement en HDR...mais pour ce dernier on verra cela après. Exemple ci dessous je perds des infos sur la cap de Vador avec le Sony. A voir en jouant sur le params de luminosité etc...

XW5000:


LS12000:


- Sur une scène complexe dans un espace clos sombre et une zone éclairée le contraste intra du Sony est aussi démonstratif que celui de l'Epson. La lumière tenue par la fillette est aussi dynamique sur l'un que sur l'autre. Le rendu est top. La colorimétrie du Sony fait plus argentique. Les zones sombre sont plus lisibles sur l'Epson.

XW5000:


LS12000:


- Pour moi, en l'état de ces premières heures, le gros avantage que je vois au Sony comparativement à l'Epson c'est la texture de l'image du principalement au taux de remplissage de la toile (i.e écart interpixel plus faible) conférent un rendu plus "argentique" et lissé. En résulte aussi une absence de moirée comme avec un Dila. De son coté l'Epson a pour lui son image lumineuse et analytique avec un SuperResolution que je trouve redoutablement efficace. Son interpolation d'image est moins fluide que le fluide bas du Sony mais ne cause pas tous ces artefacts. Dans son rendu l'interpolation bas de l'epson est comparable à celle d'un JVC en bas. Dans tous les cas 2 très belles images avec chacune leur qualité et défauts respectifs. Ce sont des conclusions provisoires vu le peu de recul que j'ai encore avec les appareils.

Prochaine étape l'HDR...
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
max zorin
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 18 Oct 2001
Messages: 27409

MessagePosté le: Mar 06 Sep 2022 16:45    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui carrément, on le voit nettement sur tes screenshots, un meilleur piqué sur l'epson et des noirs complêtement bouchés sur le sony! et pas qu'un peu, on voit rien!
bah dis-donc pour un appareil de ce niveau, étonnant! Pourtant à gamma 2.2 ca débouche un chiotte normalement sur cette technologie!
_________________
And did we tell you the name of the game, boy?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Mer 07 Sep 2022 06:58    Sujet du message: Répondre en citant

Avec 3 copains invités hier soir on s'est amusé à comparer A/B à la volée le LS12000 et le XW5000, c'est un exercice imparable.

- Clairement le Sony est plus défini que l'Epson, un rendu naturel non numérique (RC avec la netteté sur 40 déjà bien suffisant). C'est vraiment son point fort. Mais l'Epson ne démérite pas en trichant avec le SuperResolution. J'ai baissé un chouilla le réglage de ce dernier pour un rendu moins numérique et on obtient ainsi un bon compromis.

- Très belle colorimétrie sur le Sony. J'ai du corriger un peu la température de couleur sur l'Epson qui était trop froid (je ne l'avais pas encore calibré)

- L'interpolation du Sony est plus fluide mais génère beaucoup d'artefact. Un pote qui a eu le 260 et 270 a repéré les artefacts au bout de 2 min.. Je ne dis pas qu'il y a zéro artefact avec l'Epson mais clairement c'est plus propre

- Le Sony a ses noirs plus bouchés en SDR et à plus forte raison en HDR (le changement de gamma, luminosité n'y change rien à part délaver les noirs)

- L'uniformité de l'optique du Sony fait low cost (net au centre et à droite mais plus flou à gauche). Invisible sur un film mais plus flagrant sur le poster wall de la zidoo. Le réglage RC avec le Focus compense un peu cette faiblesse mais durci l'image.

- Le RC Sony c'est bien mais ce n'est pas non plus l'arme absolu sur une mire de définition 1080p enchainant points et lignes d'un pixel le rendu était bourré d'artefact là ou le rendu est niquel sur l'Epson. Ces artefacts diminuent un peu en coupant le RC. Inversement sur une mire UHD le Sony offre un résultat plus fin que l'Epson. ça vaudrait le coup de tester l'upscale UHD en amont du projo sur le Sony pour les sources SDR 1080p.

- La gestion du HDR sur le Sony n'est pas du tout plug and play. Sur plusieurs films passés, l'Epson lui a mis une claque en terme de dynamique (laser à 100% sur le Sony contre 75% sur l'Epson donc luminosité en faveur de 2Ftl au Sony!). Dans Aquaman la scène de nuit devant le bar (vers 40min) est riche en détails sur l'Epson alors que le sony c'est bouché et brulé (et si pas brulé, c'est terne) ou bien la scène ou les 2 protagonistes saute de l'avion pour se crasher dans désert vers 1h10 (scène typé crépuscule sur le Sony là ou cela rend scène de jour sur l'Epson), et je vous raconte pas le macroblocking sur la fille (désolé je n'ai pas son nom en tête Surprised ) quand elle saute de l'avion. Idem avec les films Monster Hunter (1000Nits), james bond, 1917 (HDR10+) etc... alors bien sur je pourrais passer des heures à triturer le Sony mais par expérience je sais que je ne trouverai pas d'équilibre pour tous les films. Ce n'est pas pour rien que les Sony sont souvent utilisés avec un DTM en amont type MadVR ou Lumagen et je n'ai pas envie d'investir là dedans, d'autant que mes tests avec le moteur VS10 de la Zidoo n'ont pas résolu ces soucis.

Bref mes copains m'ont conforté dans mes premières impressions, le Sony va donc repartir. ça ne m'amuse pas des masses car ça m'use un peu les attentes de plusieurs mois et tests à tout va mais je ne peux pas le garder. Mon père qui en était le destinataire devra attendre que je lui trouve un autre LS12000 (ayant testé mon exemplaire chez lui je sais qu'il sera satisfait)

L'Epson n'est pas sans défaut mais clairement plus homogène dans tout selon mes critères. Je le qualifierai de couteau suisse de la projection laser.
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Mer 07 Sep 2022 13:28    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais nuancer, en SDR, c'était un poil bouché à mes yeux mais en fait je pense savoir pourquoi, je me suis habitué au réglage "gamma adaptiv scene" sur l'epson qui a la faculté d'augmenter les détails dans les zones en basse lumière. Je pense que cela vient de là. D'autant que j'ai repassé la photo de Vador au dessus c'est pas aussi bouché dans la réalité (mon smartphone a du clairement accentuer le problème). Donc pour moi en SDR c'est tout bon sur l'équilibre de l'image.

Ne voulant pas mourir idiot j'ai cependant refait une batterie de tests aujourd'hui pour ces fichus noirs bouchés en HDR.

Ayant déjà rencontré ce problème pour le test HCFR du LS12000 en mars dernier il m'avait alors fallu forcer le mode limité au niveau de la source Zidoo (c'est un bug du firmware de toute évidence)

J'ai donc fait toutes les combinaisons même les plus farfelues:
Source limité -- projo limité (le mode auto se cale bien sur limité également, c'était notre cas de test principale avec les résultat que nous avons constaté hier soir et que j'ai reconstaté aujourd'hui: contrasté mais bouché)
Source limité -- projo full (là forcément je retrouve des noirs débouchés mais au mépris du contraste dans les hautes lumières)
Source full -- projo full (pas glorieux le résultat visuel non plus mais le projo se cale bien en auto)

J'ai aussi rapproché le Sony de l'écran d'un bon mètre, sur les sièges du second rang et réduit la base d'image à 3m environ. La différence d'uniformité d'optique saute clairement moins au yeux d'autant que cette fois le projo est face au centre de la toile (quasi pas de lens shift vertical) et les textes sont encore plus fins et détaillé que l'Epson lui resté sur 3m50. Malgré cette différence de base d'image à l'avantage du Sony (toujours laser à 100% contre 75% sur l'Epson) sur chaque combinaison de plage de dynamique HDMI testé, la dynamique de l'Epson en HDR est devant malgré tout. Après bien sur j'ai du taf à faire sur le réglage des températures...

Me reste à tester source full et projo limité même si cela ne rime à rien...c'est quand même zarbi cette histoire. Autant je peux comprendre que cela soit compliqué d'avoir à gérer les hautes lumières en HDR, mais les basses lumières bof... Confused
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Lun 19 Sep 2022 07:32    Sujet du message: Répondre en citant

Petit aperçu de la dernière calibration de l'Epson. Je vais encore optimiser la température mais le résultat me convient déjà bien de visu. Autant le gamma usine était bon autant les températures de couleur et la justesse des couleurs étaient aux fraises. ça sautait aux yeux en comparaison AB avec le Sony XW5000 qui était mieux étalonné sorti de carton.

On peut voir sur la courbe de gamma que le mode laser dynamique sur normal n'influence quasi pas le gamma. J'ai fait plusieurs test et son action se fait ressentir uniquement sur les fondus noirs et ne baisse pas la luminosité des scènes sombres. J'aime bien cette gestion minimaliste sans effet de bord. Le mode haute vitesse lui peut générer du pompage sur les transitions full black donc je préfère rester sur normal.

Gamma moyen: 2.2
Contraste dynamique normal: 12450:1 (4700:1 sur off)
Résiduel: 0.005Nits
Luminosité: 16.75Ftl (i.e 57Nits) avec laser à 75% de puissance



Gamma SDR:



Température couleur:



Gamut REC709:



Écarts de saturations:


_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2022 14:39    Sujet du message: Répondre en citant

Après un film SDR hier soir j'ai poursuivi les tests en HDR.

Je me suis repassé le film Aquaman en HDR10 (encodé à 4000Nits) le tout en restant sur la mémoire Naturel qui me sert aussi pour le SDR.

Si on met la plage dynamique à fond sur le LS12000 pour bénéficier de toute la luminosité/dynamique du projo on se retrouve avec des blanc cramés sur un tel film.

PS: Désolé pour la piètre qualité des photos faites au smartphone en mode auto, c'est juste pour illustrer.

Plage dynamique 1 en HDR10:


Pour retrouver les détails de la "fameuse" rosace il faut considérablement descendre le curseur, exemple ici à 7. L'inconvénient est la perte globale de dynamique d'image et on va se retrouver avec des scènes de jours qui font scènes crépusculaires.

Plage dynamique 7 en HDR10:


L'alternative est donc de passer en LLDV à la source. Dans mon cas avec la Zidoo j'ai forcé un Edid LLDV à 1000Nits compatible HDR10+. Ce qui fait que si un film comprend une couche HDR10+ comme 1917, il sortira ainsi et le LS12000 sait parfaitement le gérer.
Aquaman sort ici en DV 4:4:4 12bits via le LLDV et le résultat est là. Je peux me permettre de remonter la plage dynamique à fond (i.e 1 voir 2) pour bénéficier des détails tout en maintenant une dynamique d'image excellente.

LLDV 1000Nits et plage dynamique à 1:


L'inconvénient de cette technique est que le flux DV n'est pas reconnu comme un flux HDR par le projo il faut donc sortir du mode Auto et forcer le mode HDR10 (heureusement il y a une touche de raccourci en bas de la télécommande). Je pense surtout que la Zidoo ne flag pas les metadata correctement sur le flux vidéo quand on sort en DV ou VS10. Ou alors c'est flagué "DV" et là logiquement le projo ne sait pas le reconnaitre puisqu'aucun projo grand public n'est DV.

Maintenant il me faudrait tester un fichier HDR10 sans metadata DV en 4000Nits et voir si l'usage du moteur VS10 de la Zidoo apporte un plus. Logiquement oui...la suite au prochain numéro mais en attendant je suis toujours aussi emballé par le rendu en HDR de cet Epson sans même devoir pousser le laser à fond sur ma base de 3m50.
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Jeu 29 Sep 2022 07:50    Sujet du message: Répondre en citant

Premier comparo HDR10+ vs HDR10 (extrait de la piste Dolby Vision) sur un fichier encodé à 10000Nits sur l'Epson LS12000. Encore des photos au smartphone mais déjà suffisant pour illustrer ce que les yeux constatent.

- L'image de ce disque de démo UHD est en 16/9 mais je l'ai zoomée sur 3m50 de base pour occuper toute ma toile 2.35
- laser à 75% en mode naturel
- Curseur HDR positionné à 2 sur une échelle de 1 à 20 (plus on l'augmente et moins il y aura du clipping dans les zones claires mais plus l'image sera sombre et bouchée dans les basses lumières)

HDR10 à 10000Nits:


HDR10+ à 10000Nits:


HDR10 à 10000Nits:


HDR10+ à 10000Nits:


HDR10 à 10000Nits:


HDR10+ à 10000Nits:


HDR10 à 10000Nits:


HDR10+ à 10000Nits:


Premier bilan:
- Sans surprise l'HDR10 @10000Nits est cramé avec le curseur à 2 sur l'Epson. L'augmenter remet les choses à leur place mais on perd en luminosité et détails dans les scènes sombre, donc aucun intérêt. Je me retrouverais alors avec le rendu qui m'avait déplu sur le XW5000: un rendu terne et bouché dans les noirs.

- L'HDR10+ à pour lui un rendu homogène d'un bout à l'autre du spectre et parfaitement exploitable sur ce projo

- Pour se rapprocher du rendu HDR10+ il faut lire le même fichier en HDR10 encodé à 1000Nits environ.

- Du coup la prochaine étape sera de tester le même fichier DV @10000Nits en utilisant le LLDV. Comme avec ma Zidoo Z9X je pense qu'un Edid limité à 1000Nits devrait permettre un rendu similaire à l'HDR10+ :bravo:

Autres passages en HDR10+ du même extrait:









_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Ven 30 Sep 2022 08:49    Sujet du message: Répondre en citant

Hier soir c'était mesures du LS12000 d'un ami.
Sur sa base de 4m50 avec toile blanche microperf, l'usage du laser à pleine puissance est indispensable.

Quelques mesures des modes Cinema et Cinema Lumineux pour me rendre compte que je ne vais pas partir sur ces modes pour calibrer même si à l’œil le résultat pourrait plaire à beaucoup de monde: rendu plus froid et gamma plus faible pour simuler une image plus lumineuse mais du coup moins contrastée.

La preuve à la mesure:

Cinema Lumineux: Gamma 1.9


Cinema Lumineux: Niveaux RVB


Cinema Lumineux: CIE


Alors qu'à coté le mode Naturel est dans les clous. Je n'ai pas eu à toucher à la température des couleur, parfaitement lineaire à 6500K. Un gamma légèrement en dessous de 2.2 (qui va se réhausser avec le laser dynamique sur normal).
In fine j'ai juste eu besoin de faire quelques retouches dans le RGBCMY pour ajuster les saturations.

Gamma


Niveaux RVB


Température


CIE


Luminance des couleurs


Différences de saturation


Mon modèle était clairement moins bien réglé sorti de carton sur le mode Naturel.
En revanche le résiduel du modèle du copain est plus élevé que le mien, allé comprendre pourquoi. Laser dynamique coupé on a 0.012Nits (contraste on:off de 3700:1) et laser dynamique sur normal on descend à 0.06Nits (contrast on:off 7200:1). C'est curieux ces disparités d'un modèle à l'autre mais ce n'est pas la première fois. Idem cet exemplaire ne génère aucun moiré sur sa toile microperf et à y regarder de plus près la moustiquaire est moins visible que chez moi. Je ne m'explique pas ces différences.

Ici sur 4m50 de base on atteint 43Nits après calibration laser à 100%. Bien-sur on est encore loin des 50-60Nits mais c'est un bon conséquent vis à vis de son précédent X7900 (1900Lumens) qui nous sortait au mieux 9-9.5Ftl lampe neuve(filtre color OFF) et chute à 8Ftl après 500H. Par comparaison laser à 100% sur le LS12000 on est un poil plus lumineux que le mode laser moyen sur le JVC NZ9 testé également chez lui. En revanche ce dernier permet d'atteindre les 50Nits en laser haut.

Nous avons testé quelques extraits en HDR aussi mais clairement on sent qu'on est en limite pour exploiter le format même en HDR10+ qui est pourtant bien géré par l'Epson. En basculant sur l'édition SDR on a préféré le rendu globalement plus lumineux même si on perd les nuances de luminosité et teintes offert par l'HDR. Néanmoins la mise à l'échelle UHD réalisée par le LS12000 permet de sortir une image très définie des films 1080p. Ya déjà de quoi bien profiter en attendant un projecteur plus qualitatif à la mesure de la taille surdimensionnée de la toile Smile
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shacard
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 04 Sep 2003
Messages: 1407

MessagePosté le: Lun 03 Oct 2022 13:13    Sujet du message: Répondre en citant

Ca commence a faire une sacrée base, 4,50m Shocked
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Mar 04 Oct 2022 06:01    Sujet du message: Répondre en citant

shacard a écrit:
Ca commence a faire une sacrée base, 4,50m Shocked


Oui.
Portes battante avec hublots pour rentrer dans la salle.
On est dans un mini cinema en somme Smile
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
max zorin
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 18 Oct 2001
Messages: 27409

MessagePosté le: Mar 04 Oct 2022 11:09    Sujet du message: Répondre en citant

Tu m'étonnes que t'as besoin de lumen sur une surface pareille! Laughing
_________________
And did we tell you the name of the game, boy?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Jeu 10 Nov 2022 12:00    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai reçu enfin mon second exemplaire du LS12000.
Testé in situ je n'ai plus de moiré sur ma toile microperf. il doit y avoir une infime différence dans l'alignement des matrices qui fait qu'un coup cela génère ce défaut et l'autre non. Pourtant de visu pas de différence notable de piqué/netteté.

Du coup je suis allé installer mon exemplaire chez mes parents qui ont une toile pleine 2m35 de base (Lumene Movie Palace) pour remplacer l'Epson LS10000 qui a tourné pendant 7 ans Cool

Et là sans surpris pas de moiré. Après calibration j'obtiens d'usine un gamma 2.2.
Contraste natif 4100:1 (mode dynamique normal 11000:1)
Luminosité 112Nits à 60% de puissance. ça laisse le temps de voir venir.

Color checker plutôt bon


Je peaufinerai le mode BT2020 quand j'aurai plus de temps.

En HDR avec cette luminosité ça passe easy:







A mon prochain passage je testerai le VS10 vs LLDV sur leur Zidoo. le même modèle que moi la Z9X.
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Lun 14 Nov 2022 06:48    Sujet du message: Répondre en citant

Hier passage chez Laurent (minirama90) pour voir pour la première fois en action l'Envy. En l'occurence en association avec son Epson LS12000.

Je ressors le colorimètre et j'en profite pour passer plus de temps sur les retouches de couleur comme je l'ai fait cette semaine sur mon nouvel exemplaire du LS12000.
- primo en 100h d'utilisation rien n'a bougé (logique me direz vous pour un laser, mais c'est toujours rassurant. 41Nits en sortie sur 4m50 de base (laser 100%)
- Laurent avait configuré l'Envy en RGB limited si bien que pour mes mesures j'ai switché en RGB full bande mais en dehors de cela l'Envy n'a aucune incidence néfaste sur les mesures de gamma etc...
- gamma 2.2 ciblé pour gamma normal, gamma 2.4 ciblé pour gamma -1, gamma 2.6 ciblé pour gamma -2. Donc étalonnage à la Epson parfaitement dans les clous. Laurent pourra donc tester ces gamma en association le DTM MadVR de l'Envy
- Balance des blanc en partant de la pré-mémoire 6500K et du mode couleur Naturel.

In fine je converge quasi aux mêmes résultats que mon LS12000 dans mon contexte.

BT709 dans les clous comme sur bons nombres de projos



Et comme constaté chez moi, une fois les couleurs réglées en BT709, il n'y a pour ainsi dire rien à retoucher en BT2020. Enfin rien qui selon moi justifie l'usage d'une seconde mémoire. Pour le coté plug and play c'est top.
Une mémoire unique pour tous les usages. En l’occurrence ici pour Laurent qui utilise un Envy usage exclusif en sortie du SDR BT709 et SDR BT2020. Tandis que chez moi faute de DTM je suis sois en SDR BT709 soit HDR BT2020.

Couverture BT2020 du LS12000 chez Laurent



Couverture BT2020 du LS12000 chez moi



Place au test de l'Envy Smile

Menu plus convivial qu'un Lumagen mais ce n'est pas en un après midi qu'on fait le tour d'un tel appareil: format des signaux, mise à l'échelle, sharp, denoise, DTM, gestion des ratios, gestion multi profil et j'en passe... Après quelques ajustements du sharpness initialement trop poussé nous avons essentiellement concentré nos tests sur l'usage du DTM. Le comparo avec et sans est aisé, le projo switch en quelques secondes le temps de basculer du mode SDR à HDR et inversement. Laurent avait aussi tiré un second câble jusqu'au projecteur sur l'entrée HDMI 2 afin de bypasser totalement l'Envy.

Nous avons passé divers films en HDR10 @1000Nits et bien-sur le traditionnel Aquaman encodé à 4000Nits. La prochaine fois j'apporte le bluray de demo de Spears & Munsil qui monte à 10000Nits.

Globalement l'apport du DTM est palpable sur la majeur partie des films passés. En gros l'image est globalement plus lumineuse (comme pour un film SDR) tout en augmentant la lisibilité dans les hautes lumières mais y compris les basses lumières. Il n'y a que sur certaines scènes de jour comme dans le film Monster Hunter (scène du desert) ou j'ai préféré le rendu du dynamique HDR de l'Epson mais pour tout le reste l'Envy apporte un équilibre excellent et d'autant plus le bienvenue que Laurent avec ses 4m50 de base d'image sera toujours à la recherche de luminosité et ce même si pour le passage du X7900 au LS12000 lui a fait gagner pas loin de 35% de puissance lumineuse.

Sur Aquaman la différence avec et sans DTM est encore plus palpable forcément. Ci dessous quelques screenshoft (mon APN accentue légèrement le coté brulé sur les 2 phoros on perd donc des détails).

Je mettrai cependant un bémol sur cette comparaison car elle est biaisée à l'avantage du Envy: ici la source (Oppo 203) est reliée à l'Envy et n'est pas en mesure de sortir le flux LLDV sans ajout d'un Vertex. Si bien qu'on se retrouve avec la couche HDR10 statique. Etant moi même en train de tester le DolbyVision avec ma source Zidoo je peux vous assurer que la "rosace" chez moi n'est pas aussi cramée des lors qu'on applique le LLDV à la source avec le max lum correctement choisi.

Donc idéalement le véritable comparo à réaliser serait DTM Envi versus LLDV. Test réalisable si on a l'occasion ultérieurement.

Toujours est il que le travail réalisé ici sur ce flux vidéo par le DTM de l'envi est excellent et n'a rien à envier au flux natif DV. Les scènes sombres sont parfaitement lisibles, les blanc pas cramés et plein d'informations et surtout on conserve une image lumineuse dans les scènes de jour. En switchant sur l'entrée HDMI 2 on se rend compte que l'HDR est déjà nativement plutôt bien gérer par l'Epson mais l'Envy va plus loin. Avec ses réglages on peut déboucher encore plus les scènes sombre sans griser les noirs. Je comprends désormais pourquoi bon nombres de copains utilisent l'Envy ou MadVR comme DTM sur leur projos Sony notamment dont la gestion est encore plus complexe (je reste soft Wink ) que l'Epson.

Aquaman HDR10 4000Nits: DTM OFF



Aquaman HDR10 4000Nits: DTM ON



Aquaman HDR10 4000Nits: DTM OFF



Aquaman HDR10 4000Nits: DTM ON



Après ces dizaines de tests de films on a quand même réussi à planter l'Envy une fois (plus d'image à l'écran). Mais globalement ce premier contact avec l'appareil est ultra positif. Il serait plus abordable financièrement sans doute que je sauterai le pas. Une chose est sure, en ce qui me concerne, Laurent n'a plus à ce poser de questions quand il passe un film. Que cela soit un master SDR 1080p ou HDR UHD le résultat sera au rendez vous: Équilibré tant en luminance que colorimétrie.

Je pose cependant une question suite à ces tests: Comment l'Envy va t il réagir si au lieu de lui envoyer la couche HDR10 on lui envoyait le flux DV? Va t il bypasser les metadata pour n'appliquer son DTM que sur la couche HDR10 static ou bien permettra t il un bypass du DV? Idem pour l'HDR10+?

Je n'ose imaginer le résultat sur un projecteur encore plus qualitatif type NZ9. Et quid du MadVR versus FrameAdapt 2.0 made in JVC ou DTM Lumagen pro... mais personnellement j'ai surtout envie de dire qu'il n'y a plus qu'à profiter et enchainer les films...c'est ce que je fais en ce qui me concerne Smile

EDIT:
De retour chez Laurent le landemain j'ai pu tester l'Envy sur le disque de test Spears & Munsil. Sur des fichiers 10000Nits. là l'écart est encore plus palpable dans les hautes lumières. L'Envy gère mieux l'HDR10@10000Nits vis à vis de l'HDR10+ directement dans l'epson lui aussi à 10000Nits. Aucun élément passe à la trappe avec L'Envy là où la gestion HDR10+ brûle quelques informations (Scène de montagne et chevaux notamment).

J'ai l'impression que L'Epson se débrouille plutôt bien jusqu'à 1000Nits environ mais au delà les ennuis commencent. Avec L'Envy dans la boucle tout est plug and play.
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
max zorin
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 18 Oct 2001
Messages: 27409

MessagePosté le: Lun 14 Nov 2022 18:33    Sujet du message: Répondre en citant

Nico, tes tests, mesures, observations et conclusions relèvent entre temps du domaine de la science! Laughing Wink
_________________
And did we tell you the name of the game, boy?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Mar 15 Nov 2022 07:21    Sujet du message: Répondre en citant

Tant que cela ne relève pas de la science ... fiction Smile

En attendant très satisfait de cet Epson laser. Un confort à l'usage et un rendu qui reste très cinema. Il a fallu être patient mais je pourrai regarder les films au chaud l'hiver....enfin si le gouvernement ne décide pas de faire des coupures de courant Rolling Eyes Laughing
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
max zorin
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 18 Oct 2001
Messages: 27409

MessagePosté le: Mar 15 Nov 2022 18:25    Sujet du message: Répondre en citant

Content pour toi, tu sembles être arrivé où tu voulais après ces années d'essais... Une belle récompense après l'effort! Wink
_________________
And did we tell you the name of the game, boy?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Mer 16 Nov 2022 08:17    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Max

Disons que le laser se démocratise petit à petit. Il y a encore du chemin à faire.
Mais avec ces nouvelles générations de projos un cap a été franchi et l'HDR peut être enfin exploité sans pour autant dire qu'il n'est pas géré sans défaut.
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
max zorin
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 18 Oct 2001
Messages: 27409

MessagePosté le: Mer 16 Nov 2022 18:50    Sujet du message: Répondre en citant

Tu visionnes encore des BD?
_________________
And did we tell you the name of the game, boy?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
DTSman
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 20 Juil 2001
Messages: 11104
Localisation: 90

MessagePosté le: Jeu 17 Nov 2022 08:15    Sujet du message: Répondre en citant

max zorin a écrit:
Tu visionnes encore des BD?


Les films 1080p SDR représentent 95% de mes visionnages.

Avec l'arrivée de l'Epson je peux enfin exploiter les films HDR (d’où mes tests en Dolby Vision LLDV pour optimiser le rendu) mais quand on voit certains disques UHD vis à vis de leur master SDR fullHD on se dit que ce format a encore un peu de temps devant lui. Wink
_________________
Tuto ColorHCFR : Home-cinema & Multimedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
max zorin
Nombre de messages :
Nombre de messages :


Inscrit le: 18 Oct 2001
Messages: 27409

MessagePosté le: Jeu 17 Nov 2022 18:48    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent! Bonne nouvelle! Wink
_________________
And did we tell you the name of the game, boy?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Années Laser Index du Forum -> Installation & Domotique des particuliers Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 72, 73, 74  Suivante
Page 73 sur 74

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

   Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Réalisation Les Années Laser